• flamingos1

Hypnose + : La dopamine = l'énergie.

Dernière mise à jour : oct. 8




Ce post s'appuie sur le test des neurotransmetteurs et les données du livre Un cerveau à 100%, du docteur Eric Braverman.


La dopamine est le neurotransmetteur du bonheur. C'est une neurohormone. Elle est produite au niveau du cerveau aux lobes frontaux. Elle commande nos mouvements volontaires, répond aux stimuli et forge notre personnalité. La dopamine influe directement sur la tension électrique. Elle agit sur notre énergie physique et psychique. Ondes associées : Bêtas (>12 Hz).

Les personnes de nature de type dopamine représentent environ 17% de la population mondiale.

La dopamine agit à la manière d'une amphétamine naturelle et contrôle notre énergie, notre motivation. Quand nous synthétisons d'importantes quantité de dopamine, alors nous sommes plus positifs.

Elle régule la pression sanguine et la digestion. Elle génère le courant électrique qui permet les mouvements volontaires, les fonctions de l'intelligence, la pensée abstraite, la prise de décision, l'élaboration de projets à long terme, l'expression de la personnalité et elle contrôle le comportement émotionnel. Une production optimale de dopamine se manifeste par les effets positifs de son hormone dérivée, l'adrénaline. La dopamine donne envie de faire, d'expérimenter. Elle est activée par la prise de risque, l'activité sexuelle et les drogues. Un dérèglement peut se traduire par des troubles physiques : dépendances de tout ordre, obésité, fatigue intense, maladie de Parkinson. La dopamine est source de notre force mentale et de notre énergie. Elle agit comme une amphétamine naturelle et modifie toute l'énergie du cerveau. L'élévation de la dopamine accroît la motivation.


En quantité optimale de dopamine dans l'organisme vous :

  • – êtes dynamique

  • – prompt à réagir

  • – doté d'un esprit vif

  • – doté d'une acuité intellectuelle étonnante

  • – débordez d'énergie

  • – êtes doté d'une forte personnalité

  • – avez une capacité à planifier les choses

  • – aimez jouer aux échecs ou résoudre des mots croisés, sudokus compliqués

  • – adorez la compétition

  • – êtes rarement fatigué

  • – dormez moins que la moyenne

  • – savez exactement ce que vous voulez et comment y parvenir

  • – êtes entreprenant

  • – avez confiance en vos capacités

  • – êtes relationnel

  • – êtes plus à l'aise avec les chiffres et les faits qu'avec les sentiments et les émotions

  • – avez un esprit autocritique aiguisé

  • – acceptez mal les remarques et les reproches

  • – aimez diriger

  • – aimez inventer

  • – aimez résoudre des problèmes

  • – vous projetez dans l'avenir.

Dans vos relation, pour vous, c'est le relationnel avant tout. Vous êtes plus doué pour créer des nouveaux liens que pour les entretenir. Vous n'êtes pas toujours réceptif aux autres et vous pouvez avoir du mal à comprendre que certains privilégient l'affectif. Votre vie amoureuse est épanouie si votre partenaire est fidèle et plus souple que vous. Vos relations avec vos enfants pourront manquer de chaleur.


En déséquilibre par excès de dopamine : Si vous produisez trop de dopamine, alors les qualités citées ci-dessus se transforment en défauts :

  • – impulsivité

  • – violence

  • – sentiment de toute puissance

  • – recherche de sensations fortes

  • – dépendances de toute sorte


En déséquilibre par manque de dopamine : A l'inverse, un état d'hypoactivité dopaminergique a tendance à diminuer l'activité de l'organisme et son énergie. La noradrénaline, fabriquée par la dopamine, régule la vigilance et l'humeur et sa déficience est source de mal-être et de fatigue. La personne se sent alors insignifiante, apeurée et a envie de se terrer au fond d'un trou. Elle devient solitaire, triste, n'a plus d'énergie pour contacter d'autres personnes. Elle procrastine car elle n'a pas assez d'énergie pour faire les choses à temps et remet toujours à plus tard.

!!! : souvent causé par le plomb et le cadmium (fumée de cigarettes, gaz d'échappement).


Si au second test du questionnaire du Dr Braverman test B,( les carences) vous avez un score élevé en dopamine alors, soit votre organisme brûle trop de dopamine, soit vous n'en produisez pas assez.

  • – 0 à 5 : carence mineure

  • – 6 à 15 : carence modérée

  • – > 15 : carence sévère* , il est conseillé de consulter votre médecin traitant. * d'après le Dr Eric Braverman dans Un cerveau à 100%, aux éditions Thierry Souccar.

Il en résulte :

  • – une baisse de la vitalité

  • – une baisse de l'acuité intellectuelle

  • – une impression de fonctionner au ralenti sur le plan physique et mental

  • – un manque d'énergie

  • – des maladies liées aux éventuelles dépendances

  • – un surpoids

  • – une profonde fatigue

Une carence mineure ( score <6 au test B) passe souvent inaperçu. Les 1ers signes d'une carence en dopamine peuvent être :

  • – difficulté à se concentrer

  • – indécision ou difficulté à prendre des décisions

  • – baisse des performances intellectuelles

  • – baisse des performances au travail

  • – impression d'avoir à fournir plus d'effort qu'avant pour entreprendre ou faire les choses

  • – vous n'avez jamais autant dormi

  • – vous consommez plus de cafés ( ou boissons énergisantes) et les effets ne durent pas

  • – vous devenez « accro » au café Puis quelques mois plus tard :

  • – vous n'arrivez plus à finir ce que vous avez commencé

  • – vous êtes facilement distrait

  • – vous n'est plus la personne battante d'autrefois

  • – vous prenez du poids

  • – vous avez des envies irrépressibles vers le sucre

  • – vous commencez à vous replier sur vous-même, vous éloignez de vos proches, amis

  • – le soir, vous prenez l'habitude de boire histoire de vous détendre après une journée difficile

  • – augmentation des prises de café ou autre stimulants

  • – votre libido est en baisse, faire l'amour vous intéresse de moins en moins

  • – vous ne faites plus de projets pour l'avenir Et encore plusieurs mois plus tard :

  • – vous avez grossi insidieusement

  • – vous devriez perdre 15kg mais vous n'y arrivez pas Les risques au long terme : HTA, cholestérol, colopathie fonctionnelle, RGO, insuffisance rénale et diabète de type II. Vous compensez votre manque en dopamine par une prise accrue de boissons ou aliments faux « énergisants » : café, thé, alcool, boisson stimulante taurine/caféine, aliments sucrés (bonbons, gâteaux...). Et plus vous consommez ces aliments et boissons et plus vous affaiblissez votre organisme et entretenez ou augmentez la carence en dopamine.


Equilibrer une nature dopamine : Grâce aux médicaments, aux traitements hormonaux et aux compléments alimentaires => prendre un rdv chez votre médecin traitant avec les résultats du test ou avec un naturopathe, nutritionniste... Le traitement médicamenteux devra stimuler ou réguler la production d'adrénaline dans l'organisme dans le système nerveux sympathique. L'hormone associée de la dopamine, en cas de déficit de celle-ci, est l'adrénaline. Quand l'organisme vient à manquer de dopamine alors cela augmente naturellement la production de cortisol (hormone du stress) produit par les glandes surrénales. Le cortisol régule la pression sanguine, la fonction vasculaire et contribue à la bonne utilisation des protéines, des glucides et des lipides. L'adrénaline est une hormone secrétée en réaction à un stress pour permettre au corps d'être prêt pour fuir ou se défendre (envoie d'oxygène, de sucre, afflux sanguin dans les muscles, augmentation de la pression sanguine, souffle court, arrêt de la digestion...). En vieillissant les productions d'hormones diminuent.

Equilibrer un manque en dopamine grâce à des principes de diététiques simples, des compléments nutritionnels et une modification du mode vie et de l'environnement : Une nature stable repose sur une alimentation saine toute sa vie. Prêter attention à ce que l'on introduit dans son corps via l'alimentation, est la solution la plus simple et la plus naturelle pour stabiliser sa production en dopamine. Il est difficile de modifier ses habitudes alimentaires, mais les bienfaits d'une régulation alimentaire se feront sentir au bout de quelques semaines. Vous aurez plus d'énergie, vous constaterez que vous n'avez plus besoin de grignoter, vos envies de sucré disparaîtront et vous mincirez. Si vous avez une prise de poids rapide et importante alors c'est le signe d'une carence en dopamine. L'obésité est un trouble métabolique et le métabolisme est régi par la dopamine. Par conséquent, un programme personnalisé permettra à une personne carencée en dopamine de perdre définitivement les kilos en trop. Car, plus on produit de dopamine et plus le métabolisme devient actif, ce qui permet de brûler des calories.

Grignotage intempestif par manque de dopamine : Quand on manque de dopamine, cela se traduit par une envie et un abus des sucreries ou/et de caféine pour tenter de compenser la baisse d'énergie ressentie et due à la carence en dopamine. Les sucres rapides et les stimulants énergétiques ont une action de très courte durée, ce qui peut être très dommageable sur le long terme :

  • – un excès en caféine rend irritable et nerveux et peut provoquer des palpitations cardiaques

  • – un excès de sucre risque d'entraîner une résistance de l'insuline à réguler le taux de sucre dans le sang et provoquer un diabète de type II et tous les risques cardiovasculaires liés.

  • – Un excès de sucre fait grossir et vous risquez le surpoids puis l'obésité et tous les risques pathologiques liés.


Pour éliminer une carence en dopamine :

  • – supprimez le plus possible les aliments riches en sucres et en farines blanches raffinées

  • – diminuer la prise en caféine, maximum 2 tasses par jour

  • – si vous avez trop de cholestérol, évitez les aliments riches en gras saturés

  • – arrêtez les sucres rapides

  • – boissons sans alcool, sans sucre et non gazeuse.

Les nutriments qui stimulent la dopamine ( demandez conseil à votre médecin ou à un naturopathe) : 2 acides aminés précurseurs de la dopamine :

– la phénylalanine => élimine la fatigue et la dépression légère (niveau optimal 6g/jour)

– la tyrosine => augmente la résistance au stress et agit comme un antalgique naturel (niveau optimal 6g/jour avec un minimum de 1g/jour) Ces 2 acides aminés sont très présents dans les aliments riches en protéines. Les compléments nutritionnels : Ils visent à donner de l'énergie, il est donc préférable donc de les prendre de préférence le matin, l'estomac remplit, après le petit déjeuner ou le déjeuner. La L-phénylalanine est mieux absorbée que la tyrosine. Et pour être correctement métabolisée associée la avec la Vit B9, fer, cuivre, B3, B6 et C et Vit. B1 si alcoolisation.

Le Mucuna pruriens, ou pois mascate, est une plante réputée pour son action sur l'équilibre nerveux. Elle agit sur les troubles de l'humeur mais aussi sur les tremblements liés à l'âge. Le Mucuna est une source naturelle de L-dopa, précurseur de la dopamine. C'est une plante dite Rasayana, un concept qui fait référence à la régénération et au rajeunissement, pour une meilleure harmonie entre l'âme et l'esprit. Le Mucuna est conseillé en cas de fatigue mentale ou physique, troubles de l'humeur ou du sommeil, baisse de la libido, nervosité, hypertension, tremblements incontrôlés ou jambes sans repos. Il réveille la joie de vivre et diminue les effets du stress (grâce à la présence aussi de sérotonine). Les messages de bien-être envoyés au cerveau stimule tout l'organisme et participe à l'apaisement des raideurs articulaires et relaxe les muscles. En dose d'attaque, 2 gélules matin, midi et soir pendant 10 jours. En entretien, 3 gélules chaque matin pendant 10 jours. (Déconseillé aux femmes enceintes ou allaitantes. La consultation d’un professionnel de santé est recommandée avant utilisation. Il est déconseillé de dépasser la dose journalière recommandée. Les compléments alimentaires ne doivent pas être utilisés comme substitut d’un régime alimentaire varié. Ce produit doit être tenu hors de la portée des jeunes enfants).

!!! Demandez toujours conseil auprès de votre médecin avant de prendre un complément alimentaire.

Les modifications du mode de vie et de l'environnement : Une nature de type dopamine a tendance à vivre la vie à 100% et parfois elle dépense plus d'énergie que son organisme parvient à lui en fournir. Et, au lieu de compenser avec la caféine, l'alcool et/ou le sucre, il sera préférable pour vous de récupérer grâce à la relaxation et à la détente. Vous avez besoin de temps pour vous, pour faire des pauses. Vous devrez donc intégrer à votre quotidien des pratiques de relaxation, de respiration afin de permettre à votre cerveau de se resynchroniser, de se rééquilibrer afin qu'il régule les hormones du stress (adrénaline et cortisol) et produise de la dopamine. Rien de tel dans ce cas que la pratique quotidienne de la cohérence cardiaque. Jouez aux échecs, faites des mots fléchés, croisés, des sudokus pour révéler votre goût pour résoudre des problèmes. Pratiquez un sport d'endurance au moins 3 fois par semaine et/ou sport de force (musculation, port de poids, pump...).


Pratiquez une activité sexuelle en solitaire, en couple.

Evitez autant que possible la fumée de cigarette (aussi en fumeur passif). En effet, celle-ci contient du cadmium qui s'oppose à la production de dopamine. Donc si vous fumiez c'est aussi le bon moment pour arrêter.



En résumé : La dopamine est directement responsable de l'enthousiasme, de la motivation, de la créativité et de la concentration. Reliée au sentiment de satisfaction, précurseur de l'adrénaline et de la noradrénaline, régulateur de l’humeur, du métabolisme, la dopamine est un stimulant du système nerveux et de la circulation sanguine. Un niveau de dopamine bas peut favoriser la dépression, la perte de l’envie, provoquer des compulsions, entraver la libido et la capacité à se concentrer. Une déficience ou un excès en dopamine entraîne des pathologies comme la maladie de Parkinson, des phénomènes de dépendance aux stimulants ou aux drogues, des compulsions variées. On peut augmenter naturellement notre taux de dopamine comme celui de bon nombre d’hormones. Les bienfaits de l’activité physique sont nombreux. C’est un excellent moyen d’entretenir sa santé physique et mentale, d'être plus productif Le sport stimule la production de dopamine (donc augmentation de l'énergie, du dynamisme, de la vitalité) mais aussi de la sérotonine (certains anti-dépresseurs sont des précurseurs de sérotonine) des endorphines, de la testostérone et d'autres hormones encore. Le sport permet de soulager le stress et la détente musculaire, de ressentir un sentiment de contrôle sur son bien-être général, il améliore l’interaction sociale. L’activité physique régule les catécholamines (hormone du stress), améliore la qualité du sommeil et des cycles circadiens, rehausse le sens proprioceptif, les facultés cognitives, l'estime et l'image de soi. Mais inutile d’en faire trop et de vous épuiser, marcher, monter des escaliers suffit à faire remonter le niveau des neurotransmetteurs. Et si vous n’êtes pas sportif, sachez que se trémousser en écoutant une musique enjouée, c’est valable et à un moindre degré, écouter la musique seulement. Et si en plus, vous pratiquez des exercices de méditation, ou de pleine conscience, et de respiration en cohérence cardiaque alors vous amplifierez les effets. Accroître sa production de dopamine, les conseils à suivre pour y arriver : Assainir vos intestins et entretenir votre flore en privilégiant les bonnes bactéries intestinales cela permet non seulement de soutenir la production de certaines hormones, mais également le système immunitaire. La nourriture fermentée, les fibres des fruits et légumes, un sommeil suffisant, et éviter de manger trop gras, trop sucré, trop carné, vous y aidera. La dopamine est l’hormone de prédilection pour le créatif, et comme tous processus liés aux neurotransmetteurs, ils fonctionnent à double sens. Les activités créatives stimulent la production de dopamine et un taux élevé favorise le besoin de créer. Alors soutenez et favorisez l’élan créatif en pratiquant : écriture, dessin, peinture, bricolage, couture... Libérez-vous des dépendances nuisibles! Elles procurent des petits shoots de dopamine ponctuels par un sentiment de satisfaction instantanée. Les comportements compulsifs par lesquels « le circuit de récompense » de votre cerveau devient surexcité et impose une satisfaction immédiate. Sachez que vous pouvez changer vos habitudes et produire des activités plus saines en produisant la substance de façon plus conséquente et durable. Augmentez l’apport de tyrosine. Voici les aliments qui en contiennent : amande, avocat, pastèque, banane, bœuf, poulet, chocolat, café, œufs, thé vert, lait, yaourt, Ginkgo Biloba. Visualisez vos victoires, comme pour faire monter le taux de testostérone, (dopamine et testostérone sont intimement liées) se sentir victorieux est une excellente façon d’augmenter le taux de dopamine et d’autant plus si vous mimer la victoire en le ressentant et en levant les bras «YES». La posture (mouvement volontaire) est importante. La satisfaction du travail accompli, de s’organiser et d’avancer procure aussi cette satisfaction, faites des listes, exécutez une après l’autre les tâches et savourez la satisfaction de les cocher. Bon rééquilibrage.



Les nutriments qui stimulent la production de dopamine :




Exemples de menus (extrait du livre Un cerveau à 100%, du docteur Eric Braverman) :

La durée du rééquilibrage avec une alimentation riche en phénylalanine dépendra de l'importance de votre carence :

  • – 3 jours par mois si elle est légère, ou

  • – 3 jours par semaine si elle est modérée, ou

  • – au moins 6 jours par semaine si elle est sévère





Bon changement ; )

Virginie Le Corre, hypnothérapie, hypnose, Rennes, Ille et Vilaine, Bretagne.

141 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout