• flamingos1

hypnose + : La sérotonine = la joie de vivre.



Ce post s'appuie sur le test des neurotransmetteurs et les données du livre Un cerveau à 100%, du docteur Eric Braverman.



La sérotonine est le neurotransmetteur de la sérénité, de la joie de vivre. Elle est un neuromédiateur intervenant dans le contrôle de nombreuses fonctions cérébrales : cycles veille/sommeil, thermorégulation, comportement de faim/satiété, comportement sexuel...

Ce médiateur chimique procure un sentiment de satisfaction et de bonheur. La sérotonine est sécrétée à 90% par les cellules entérochromaffines de l'intestin grêle.

Ondes associées : Delta (1Hz à 4Hz).


Les personnes de nature de type sérotonine représentent environ 17% de la population mondiale.

Lorsqu'il y a une production optimale en sérotonine dans l'organisme alors vous dormez comme un bébé, vous mangez avec appétit, et vous pensez de manière rationnelle. Un dérèglement peut se traduire par des troubles tels qu'une dépression, un déséquilibre hormonal, syndrome prémenstruel, des insomnies, des perturbations du comportement alimentaire. Une personne bien pourvue en sérotonine sait comment être joyeuse, aime les changements même si elle est plutôt casanière. Elle est très manuelle et a une bonne coordination du corps. Elle est passionnée dans les relations mais ne se lie pas facilement. Elle ne peut pas supporter trop d'ordre et de structure.


En quantité optimale de sérotonine dans l'organisme vous :

  • – savez appréciez l'instant présent

  • – êtes réaliste

  • – êtes très réceptifs aux stimuli sensoriels

  • – êtes, parfois, impulsif

  • – aimez participer à des activités professionnelles ou privées juste pour le plaisir

  • – avez besoin que les choses soient faites immédiatement

  • – aimez le changement, la nouveauté, ça vous stimule

  • – avez une bonne coordination physique

  • – affrontez facilement les difficultés

  • – n'avez pas peur de l'échec

  • – saisissez la moindre occasion de prendre du bon temps

  • – aimez les soirées animées, les fêtes, les jeux vidéos ou jouer au casino

  • – êtes le boute-en-train dans les soirées

  • – êtes toujours partant pour des activités à sensations fortes

  • – aimez participer à des activités à risques ou considérées, par les autres, comme dangereuses

  • – êtes heureux lorsque vous vivez le grand frisson

  • – êtes passionné avec les autres

  • – avez besoin de liberté et d'indépendance

  • – avez des amis partout, même si certaines relations sont superficielles

  • – êtes optimiste, jovial, facile à vivre, vous tirez toujours le meilleur parti d'une situation

  • – aimez particulièrement les enfants, jouer avec eux et vous soustraire aux responsabilités

  • – êtes loyal

  • – avez un dédain de l'autorité


En déséquilibre par excès de sérotonine : Lorsque vous produisez trop de sérotonine alors vous devenez extrêmement nerveux, hésitant, distrait, vulnérable aux critiques et paniqués à l'idée de déplaire. Cela se caractérise par de la tristesse et/ou de la colère. Dans le pire des cas, vous devenez maladivement timide, vous manquez de confiance en vous et vous vous considérez comme inférieur aux autres. Vous avez aussi un besoin désespéré d'interaction avec les autres sans oser le mettre en pratique.


En déséquilibre par manque de sérotonine : Un manque en sérotonine peut aboutir à une dépression. Avant, cela provoque de l'anxiété. La sérotonine a donc un rôle dans le sommeil et aussi dans la détente, l'apaisement. Un manque en sérotonine amène des variations de l'humeur sur le plan des émotions limitantes comme la tristesse, le désespoir. Les petits porteurs de sérotonine passent du rire aux larmes en un claquement de doigt. Certaines personnes disposeraient d'un capital plus élevé en sérotonine leur permettant de surmonter plus facilement les événements douloureux ou désagréables de l'existence (capacité supérieure de résilience). Heureusement, il est possible de booster sa production en sérotonine!

Si au second questionnaire du Dr Braverman test B (les carences) vous avez un score élevé en sérotonine alors soit votre organisme de produit pas assez de sérotonine.

  • – 0 à 5 : carence mineure

  • – 6 à 15 : carence modérée

  • – >15 : carence sévère* *d'après le Dr Braverman dans Un cerveau à 100%, aux Editions Thierry Souccar.

La sérotonine est surtout produite dans le cerveau au niveau des lobes occipitaux. Elle est impliquée dans les influx électriques (donc nerveux) liés à la vue et au repos. Elle contrôle aussi les envies irrépressibles de manger. Les lobes occipitaux préservent l'équilibre général du cerveau, ou synchronisation, en régulant la production de toutes les ondes primaires qui apparaissent tout au long de la journée. Par exemple, la nuit, la sérotonine permet au cerveau de se régénérer et de se rééquilibrer. Et si les ondes cérébrales de sont pas correctement synchronisées, alors les hémisphères droit et gauche de votre cerveau seront déséquilibrés. Ce qui implique, que vous vous sentez fatigué, dépassé par tout et/ou avec un sentiment d'être incapable de récupérer. Ainsi, quand la production de sérotonine est déséquilibrée, c'est la capacité de régénération de votre cerveau qui est en jeu. Un épuisement des réserves de sérotonine peut survenir après une émotion forte ou un déficit en sommeil. Des facteurs qui peuvent faire baisser la sérotonine sont la séparation, la perte, le manque de relations sociales, l'absence de contacts physiques, les pensées négatives.


Les 1ers signes d'une carence en sérotonine : Ils sont en lien avec une déconnexion entre le corps et l'esprit.

  • – perte d'enthousiasme

  • – sensation de devoir se secouer

  • – voir vos amis, les distraire vous demande des efforts

  • – manger ne vous procure plus aucune satisfaction et vous commencez à privilégier la quantité à la qualité

  • – vous compensez le plaisir gustatif par la quantité et vous prenez du poids

  • – impression d'avoir besoin de repos

  • – fatigue, nuits non réparatrices

  • – insomnies

  • – difficulté respiratoire

  • – douleur à la poitrine Plusieurs mois plus tard :

  • votre peau est de moins bonne qualité boutons

  • transpiration excessive

  • baisse de la libido, trouble de l'érection dissociation de la personnalité

  • trouble obsessionnel compulsif

!!! un manque en sérotonine peut aboutir à une alcoolisation


Equilibrer une nature de type sérotonine : Grâce aux médicaments, aux traitements hormonaux et aux compléments alimentaires naturels => prendre un rdv votre médecin traitant avec les résultats du test. !!! : le Zolpidem fonctionne bien chez les personnes de nature GABA, pour les personnes de nature sérotonine il faudra privilégier la trazodone et l'anxiolytique idem pour traiter l'anxiété : remplacer l'Alprazolam par de la paroxétine (consulter votre médecin pour échanger de cela avec lui, ne jamais arrêter, diminuer ou remplacer (automédication) un traitement en cours sans un avis médical) En effet, la conséquence d'une carence sur un organe ou dans un système varie en fonction du type de la nature dominante. Ainsi, les déficits en GABA ou en sérotonine nuisent tous les deux à la qualité du sommeil mais dans le premier cas il y a sueurs nocturnes et insomnies alors que dans le second cas il y a une sensation d'être constamment fatigué.

Grâce à des principes de diététique simple, des compléments nutritionnels et une modification du mode de vie : Une nature stable repose sur une alimentation saine toute sa vie. Prêter attention à ce que l'on introduit dans son corps, via l'alimentation, est la solution la plus simple et la plus naturelle pour stabiliser ou développer sa production en sérotonine. Il peut paraître difficile de modifier ses habitudes alimentaires, mais les bienfaits d'une régulation alimentaire se feront sentir au bout de quelques semaines. Une alimentation adaptée à une nature spécifique ne repose pas sur le contrôle de chaque portion ou teneur en composant essentiel. L'objectif est d'apprendre à modifier durablement ses habitudes afin que les aliments riches en sérotonine soient toujours présents en quantité suffisante. Une nature sérotonine équilibrée et optimisée repose sur une alimentation saine qui apporte

suffisamment de tryptophane, l'acide aminé se transforme après ingestion en sérotonine. Le tryptophane est présent dans de nombreux aliments riches en protéines comme la viande de dinde, viande, poisson, œufs et fromage, banane, amandes, arachides et noisettes entre autres.

Les besoins pour un adultes sont de 200mg de tryptophane par jour. Avec les plantes (!!! demandez avis médical ou à un naturopathe) :

  • – La griffonia : plante africaine très riche en 5-HTP, précurseur direct de la sérotonine associée au safran (antidépresseur)

  • – La gentiane jaune ou grande gentiane : action inhibitrice de la mono-amino-oxidase qui limite l'élimination trop précoce des neurotransmetteurs tel que la sérotonine.

  • – Le safran : participe à faire remonter le taux de sérotonine. Il favorise la relaxation et le maintien d'une humeur joyeuse. Il contribue à l'équilibre émotionnel chez les personnes soumises à un stress chronique ou présentant une altération de l'humeur.

Grignotage intempestif par manque de sérotonine : Lorsque l'on est carencé en sérotonine alors on a tendance à abuser des sucres rapides (pâtes, riz blanc...) et de sel car ces produits facilitent la libération de sérotonine stockée. Ce qui procure la sérénité recherchée. Or, plus vous augmenterez votre apports en sel et plus vous risquez une hypertension artérielle. Et pour les personnes en surpoids, plus vous augmentez votre apport en sucres rapides et plus vous risquez l'obésité. Donc, pour les personnes concernées, réduisez votre consommation en sel, produits salés et industriels et en sucres rapides. Boissons sans sucre et alcool maximum 2 verres deux fois par semaine.

Les nutriments qui stimulent la production en sérotonine : Les aliments où la teneur en tryptophane est la plus importante sont : avocat, le fromage, la ricotta, les yaourts, le poulet, la dinde, le canard, les œufs, la viande gibier, le porc, la chair à saucisse, les germes de blé, les flocons d'avoine, le muesli. Les bienfaits seront évidents au bout de quelques semaines quand l'organisme aura refait le plein de tryptophane et stabilisé la production en sérotonine.

Les compléments alimentaires (soumis à un avis médical ou à un naturopathe) : Exemples où une supplémentation en tryptophane aura un effet positif : pour combler un besoin de sucre, pour calmer une hypoglycémie, pour traiter de l'insomnie. Le « Brain Mood » du Dr Braverman diminue les symptômes dus à l'insomnie, aux troubles du sommeil, aux maux de dos, de tête, au souffle court et aux syndromes prémenstruels :

  • – thiamine (Vit.B1)

  • – niacinamide (Vit.B3) => abaisse le taux de cholestérol, stabilise l'humeur et alcoolisation

  • – acide folique (Vit.B9)

  • – colobamine (Vit.B12)

  • – acide pantothénique (Vit.B5)

  • – 5-HTP

  • – millepertuis

Avec les plantes (voir plus haut):

Les modifications du mode de vie et de l'environnement : Exposez-vous à la lumière du jour, même en hiver. Eclairez largement vos pièces d'habitation et votre bureau.

L'idéal est de passer 2h par jour à l'extérieur. Vous pouvez investir dans une lampe lumière du jour (5000 à 10000 lux pendant 30 minutes par jour). La pratique du sport et la dépense physique stimulent une nature de type sérotonine. Les sports accordant une synchronisation des mouvements telle que la danse peuvent être un bon moyen de synchronisation entre les hémisphères cérébraux. Une pratique régulière trois fois par semaine pendant 30 minutes minimum par session est recommandée. Le risque pour une personne de nature sérotonine est de se focaliser uniquement sur le plaisir éprouvé et d'en oublier comment vous allez vous sentir après. Il faudra apprendre que vous ne pouvez pas faire tout ce que vous voulez tout le temps. La vie n'est pas une fête perpétuelle. Un peu d'introspection pourrait vous aidez à retrouver un sentiment de paix et aider votre cerveau à se reposer, se régénérer tout en restant éveillé. Chantez+++ Riez Les facteurs qui font augmenter votre production de sérotonine : les relations sociales, les contacts physiques, la passion amoureuse, les pensées positives, le sport et l'alimentation.

Les polluants à éviter : Les PCB, les pesticides et certains produits chimiques présents dans le plastique sont très néfastes à la production de sérotonine. Les dommages sur le cerveau le rendent incapable de se reposer et de récupérer. Pour le poisson, privilégiez le sauvage, de petite taille et d'une pêche de saison. Si vous faites des allergies orientez vous vers une alimentation pauvre en histamine et additifs : boissons avec colorant, vin et autres boissons alcoolisées, édulcorants, viandes et charcuteries industrielles, crèmes glacées, certains yaourts, dentifrices et cosmétiques avec colorants...









Exemples de menus (extrait du livre Un cerveau à 100%, du docteur Eric Braverman) :

La durée du rééquilibrage avec une alimentation riche en tryptophane dépendra de l'importance de votre carence :

  • – 3 jours par mois si elle est légère, ou

  • – 3 jours par semaine si elle est modérée, ou

  • – au moins 6 jours par semaine si elle est sévère



Bon changement ; )


Virginie Le Corre, hypnothérapie, hypnose, Rennes, Ille et Vilaine, Bretagne.

46 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout